metropolisation

/webdav/site/cooperation/shared/images-projets/femmes_sur_pont.jpg

Développement durable, métropolisation et pollution des ressources naturelles :
Le cas de Hô Chi Minh Ville et du réseau urbain au Vietnam

Vietnam
Développement urbain, habitat
Environnement, gestion des ressources

1994-2001

More information in pdf
More information on the web

Partenaires

Organisme: Environmental Committee of Hô Chi Minh City
  GTSI : Groupe de Travail Scientifique Interdisciplinaire
Coordination:

Dr Bui Thi Lang, Prof. Thai Thi Ngoc Du, Dr. Jean-Claude Bolay (EPFL)

Institutions :

Dpt of Science, Technology and Environment of HCMC, Hô Chi Minh Ville
Dpt of Geography of HCMC, Hô Chi Minh Ville
Centre for Analytical and Services Experimentation (CASE), Hô Chi Minh Ville
Sub-Institute for water resources, planning and management, Ministry of Agriculture and Rural Development, Hô Chi Minh Ville
en association avec :
ENDA-Vietnam, Hô Chi Minh Ville
Institute for Environmental Resources (IER)- Centre for Environmental Technology (CEFINEA), Hô Chi Minh Ville

EPFL

Institut: Institut du développement territorial (INTER)
Laboratoire de sociologie urbaine (LASUR)
Faculté: Environnement naturel, architectural et construit (ENAC)
Adresse:

Ecublens

1015 Lausanne, Suisse

Tél.: + 41 21 – 693 30 12
Fax: + 41-21 – 693 38 40
Responsable: Dr. Jean-Claude Bolay
Autres instituts: Institut des sciences et technologies de l’environnement (ISTE)

Descriptif

Si le Vietnam reste un des pays les plus pauvres de la planète, son dynamisme économique est aujourd’hui l’objet de toutes les attentions, dans une Asie du Sud Est en plein essor. Cette croissance rapide, essentiellement concentrée dans les zones urbaines, a eu des impacts importants en termes d’aménagement du territoire, de régulation sociale et de protection des ressources naturelles. Hô Chi Minh Ville, avec plus de 5 millions d’habitants, est particulièrement concernée par ses enjeux.

Pour contribuer à des prises de décision visant la préservation de l’environnement, le développement social des populations pauvres et une réhabilitation de l’habitat précaire, l’équipe scientifique interdisciplinaire, composée de chercheurs vietnamiens et suisses dans les domaines des sciences sociales, des sciences naturelles et de l’ingénierie hydrologique, s’est donnée comme objectif une intervention à trois niveaux :

  • Au niveau local, la mise en place d’une étude de faisabilité en faveur des initiatives communautaires et son expérimentation dans le cadre de petits projets de réhabilitation urbaine;
  • Au niveau métropolitain, l’analyse de l’impact socio-économique et environnemental des grands travaux d’aménagement des principaux canaux et autres infrastructures traversant Hô Chi Minh Ville;
  • Au niveau régional, l’exploitation des données statistiques et graphiques de façon à rendre compte de la dynamique socio-économique, démographique et technologique du développement métropolitain.

Ces objectifs s’inscrivent dans une perspective méthodologique tendant à privilégier la concertation entre gestionnaires de la Ville et populations.

  • La recherche intègre les différentes disciplines scientifiques indispensables à l’évaluation environnementale en milieu urbain.
  • La recherche vise à opérationnaliser ses résultats en associant les décideurs publics et privés aux différentes phases d’avancement du projet.
  • La recherche implique les populations des quartiers concernés par nos travaux ainsi que les organisations de développement qui nous appuient dans leur mise en oeuvre et dans l’application des recommandations.
  • La recherche peut être considérée comme un instrument de dialogue entre acteurs urbains des secteurs public, privé et associatif.

Résultats

Dans un premier temps, le projet a opéré une synthèse conceptuelle du phénomène de métropolisation, de façon à mieux saisir sa dynamique dans le processus d’évolution des pays du tiers monde.

Il s’agit non seulement d’un phénomène à caractère démographique qui voit les plus grandes agglomérations s’étendre aux dépens des pôles urbains de moindre importance. C’est également une réalité économique et sociale faite de concentration industrielle et commerciale, de discrimination territoriale, de fragmentation entre catégories de population et d’autoproduction permanente d’un cadre de vie par les familles et les individus des couches défavorisées.

Ces dysfonctionnements se répercutent inmanquablement sur le plan environnemental : consommation intensive de ressources naturelles et d’énergies, quantité grandissante des contaminants rejetés dans l’atmosphère, les sols et les eaux sans traitement aucun.

Ce constat global étant fait, l’équipe de recherche a procédé à une première évaluation de la réalité socio-économique, technique et environnementale de Hô Chi Minh Ville, en prenant pour site d’expérimentation le sous-district 10 du district 15 du district Binh Than, deux quartiers populaires menacée dans leur stabilité par une forte pression démographique ainsi que par des projets publics de redimensionnement des infrastructures métropolitaines (canaux, rues, espaces verts, parcs industriels).

Sur le plan technique, l’analyse des infrastructures témoigne d’une surcharge des réseaux hydriques. Les réseaux d’eau ont été conçus dans les années 50 pour une population limitée. Leur extension n’a pas suivi la croissance démographique et spatiale de la métropole. D’autre part, la vétusté des équipements requiert un important travail de nettoyage, de réparation et d’entretien.

Recommandations

Les actions menées depuis 1996, début de la deuxième phase du programme de recherche, s’inspirent des recommandations faites à l’ensemble des partenaires :

  • mieux ordonner et mieux coordonner la planification et l’aménagement du territoire de HCMC;
  • harmoniser les grandes opérations d’aménagement et le développement des quartiers populaires;
  • procéder à une gestion optimale des ressources naturelles et l’accompagner d’un travail d’information et de sensibilisation auprès de la population et des associations de quartier;
  • lier les travaux de réhabilitation des canaux à des programmes de relogement pour les familles évacuées de leurs zones d’habitat précaire;
  • renforcer le lien entre les scientifiques, les résultats de leurs recherches, et les propositions émanant des services techniques de la Ville.

Partenariat de recherche

Les coopérations mises en oeuvre dans la recherche sont à la fois originales et fortes d’un potentiel scientifique pour le développement urbain.

Il s’agit d’une part d’associer les spécialistes de l’évaluation socio-économique aux experts dans l’analyse des réseaux techniques et aux chercheurs en sciences naturelles.

Cette collaboration s’opère aussi bien au sein de l’EPFL qu’entre les institutions scientifiques vietnamiennes. Les chercheurs vietnamiens et suisses actifs à Hô Chi Minh Ville ont, à cet effet, créé le Groupe de Travail Scientifique Interdisciplinaire (GTSI) placé sous l’autorité du Environmental Committee de HCMC (ENCO).

L’autre ligne de force de la deuxième phase de la recherche est la collaboration avec les organismes publics, les organisations de la société civile et d’autres institutions scientifiques. Ce partenariat, encore très peu développé au Vietnam, vise à favoriser l’échange entre chercheurs, décideurs, praticiens et habitants. C’est dans cet esprit que sont associés ENDA-Vietnam et le CEFINEA. C’est également dans cette perspective qu’un travail social dans les quartiers se met en place avec le soutien des People’s Committees responsables des zones concernées. Dans ce but, des journées d’information et de sensibilisation à l’environnement urbain ont été organisées à Hô Chi Minh à plusieurs reprises.

Publications

BASSAND M., THAI THI NGOC DU, TARRADELLAS J., CUNHA A., BOLAY J.-C. (éds.), 2000, Métropolisation, crise écologique et développement durable: l’eau et l’habitat précaire à Ho Chi Minh-Ville, Vietnam. Lausanne, PPUR.

BASSAND M. ET AL., 1996, Développement durable, métropolisation et pollutions des ressources naturelles à Ho Chi Minh Ville, Vietnam. Lausanne et HCMV, EPFL-ENCO.

BOLAY J.-C., 1998, Ho Chi Minh Ville: chronique d’une métropolisation annoncée. In Urbanisme, n° 303, pp. 14-19.

BOLAY J.-C., CARTOUX S., CUNHA A., THAI THI NGOC DU, BASSAND M., 1997, Sustainable Development and Urban Growth: Precarious Habitat and Water Management in HCMC, Vietnam. In Habitat International, vol. 21, n° 2, pp. 185-197.

CARTOUX S., 1997, L’Habitat spontané à Ho Chi Minh-Ville: des quartiers en transition. DEA, Villes et Sociétés, Université Lyon Lumière, Institut d’Urbanisme de Lyon.

ENDA, VET, 1998, Etude d’aménagement: projet pilote pour la réhabilitation du quartier Tan Dinh, Ho Chi Minh-Ville. Programme Prioritaire Vietnam, HCMV, Villes en Transition.

ENDA, VET, 1996, Ho Chi Minh-Ville, Vietnam: Développement tout azimut. Programme Preceup, HCMV, Villes en Transition.

NGUYEN QUANG VINH, TRINH DUY LAN, 2001, Socio-economic impacts of « Doi Moi » on urban housing in Vietnam. National Center for Sciences and Humanities and University of British Columbia, Hanoi, Social Sciences Publishing House,

NGUYEN QUANG VINH, 1996, Social Implications of Ho Chi Minh-City Inner City Redevelopment Process. Vancouver, University of British Columbia, Center for Human Settlements.

NIEBUDEK J., 2000, Resettlement and people’s participation: a self managed construction experience in District 2 of HCMC »? In ODAP-Workshop N°1 « Resettlement in Ho Chi Minh-City », Department of Planning and Investment, HCMV, March 14-16, 8p.

NIEBUDEK J., 1999, Service urbains et secteur informel à Ho Chi Minh-Ville: vers une gestion déléguée? Programme Prioritaire Vietnam, HCMV, Villes en Transition.

NIEBUDEK J., CARTOUX S., 1998, Intervenir sur un quartier précaire à HCMV. In VIIIème congrès de l’INTA, Lyon.

VILLES EN TRANSITION (VET), 1998, Etude d’aménagement: projet pilote pour la réhabilitation du quartier Tan Dinh, Ho Chi Minh Ville. HCMV, VET.

WUST S., 2000, Evaluation of Resettlement Program of Nhieu Loc-Thi Nghe Disadvantaged Neighbourhoods in Ho Chi Minh-City: Impoverishment and Exclusion Effects. In ODAP-Workshop N°1 « Resettlement in Ho Chi Minh-City », Department of Planning and Investment, HCMV, March 14-16, 8p.

WUST S., 2000, The Stakes of Disadvantaged Neighbourhoods Resettlement in Ho Chi Minh-City: How Can Impoverishment and Exclusion Effects Be Limited? In ODAP-Workshop N°1 « Resettlement in Ho Chi Minh-City », Department of Planning and Investment, HCMV, March 14-16, 9p.

WUST S., 2001, Métropolisation, habitat précaire et relogement forcé: entre phénomènes d’exclusion et tactiques populaires d’intégration. Le cas du canal Nhieu Loc-Thi Nghe à Ho Chi Minh-Ville, Vietnam. Thèse de doctorat, Lausanne, EPFL.

WUST S., 2001, Die metropolisierung von Ho Chi Minh Stadt. In StadtBauwelt, n°151, pp.40-49.