senegal_leso

Projet

Centre d’Assemblage et de Service, étude de faisabilité

Sénégal
Energie, électrification rurale
1998

Partenaires

Organisme: Enda tiers-monde
Adresse: 4 & 5 rue Kléber
BP 3370
Dakar (Sénégal)
Tél: +221-8 – 21 60 27 / 22 42 29
Fax: +221-8 – 22 26 95
Responsable: Youba Sokona
Collaborateurs: Sécou Sarr

EPFL

Institut: Laboratoire d’Energie Solaire et de Physique du Bâtiment (LESO/PB)
Institut des Infrastructures, des Ressources et de l’Environnement (ICARE)
Faculté: Environnement Naturel, Architectural et Construit (ENAC)
Adresse: Ecublens
1015 Lausanne, Suisse
Tél: +41 21 – 693 45 39
Responsable: Christian Roecker
Collaborateurs: Pascal Affolter

Descriptif

L’énergie est à la fois à la base et au centre de toute stratégie de développement durable des nations en développement et l’utilisation de nouvelles technologies est la seule solution viable permettant de contribuer efficacement au relèvement du taux d’électrification dans le milieu rural.

Jusqu’ici les différents projets et programmes d’électrification rurale par voie solaire, mis en oeuvre principalement dans le cadre des coopérations bilatérales et multilatérales, ont permis de démontrer la fiabilité des technologies ainsi que leur adaptabilité aux conditions climatiques du Sénégal. En particulier, la vulgarisation du photovoltaïque (PV) dans le milieu rural sénégalais a été bien amorcée à travers le projet Sénégalo-Allemand, permettant de mieux connaître aujourd’hui la structure du marché et les besoins des consommateurs.

Dans ce contexte, et pour tenir compte des expériences précédentes, une notion nouvelle pour le PV est présentée, celle de Service Energétique, permettant aux utilisateurs d’acheter de l’énergie au lieu d’équipements.

Pour assurer ce service, une structure nouvelle est nécessaire : le Centre d’Assemblage & de Service (CAS), dont l’implantation est étudiée ci-après. Ce centre doit assurer l’installation et la maintenance des systèmes PV, le renouvellement périodique des composants usagés, ainsi que la gestion commerciale du service énergétique. Il permettra entre autres de:

  • faciliter l’accès des populations à l’électricité
  • renforcer la confiance des utilisateurs grâce à la qualité du service

La présente étude a pour objectif d’estimer la pertinence et l’intégration culturelle du concept CAS, de mesurer son adaptabilité aux réalités socio-économiques du Sénégal, ainsi que d’opérer la sélection de la zone du premier site. Menée sur place par ENDA-Energie basée à Dakar, l’étude s’est appuyée sur une recherche documentaire et une série d’enquêtes consécutives engagées, en collaboration avec les partenaires suisses, auprès de 325 foyers ruraux répartis dans 6 régions distinctes du pays.

Le document montre que les conditions nécessaires à l’implantation d’un CAS sont existantes dans plusieurs zones du pays. Il ressort en particulier que le village de Diosmone dans la zone de Fimela (région de Fatick) peut accueillir avec les meilleures chances de succès le premier Centre, au vu des conditions socio-économiques particulièrement favorables, de la relative facilité d’accès (situé à environ 120 km de la capitale Dakar) et de l’expérience déjà acquise dans le cadre du projet Sénégalo-Allemand.

La réussite du programme d’électrification rurale passe par une solide formation de ses futurs animateurs, puis par la mise en place des équipements et du CAS proprement dit. Ces activités seront accompagnées d’une campagne de sensibilisation, d’information et de communication visant à obtenir l’adhésion des populations au lancement du programme.

La démarche proposée, bien que basée en priorité sur l’initiative privée et la représentation locale de la société civile organisée, s’intègre parfaitement dans le contexte socio-économique de la zone envisagée. Il y a adéquation entre l’offre de Service Energétique proposé et le marché. Elle est de plus parfaitement compatible avec la nouvelle politique gouvernementale en matière d’électrification : solidarité ville-campagne, libéralisation de la production d’énergie…

Le monopole de l’électricité dont jouissait la Senelec tombera au profit d’une large implication d’opérateurs indépendants. L’Etat assurera la régulation par la mise en place d’une structure de suivi-contrôle, d’évaluation et d’arbitrage des différents acteurs en jeu.

Ce programme qui implique Enda-Energie et la Fopen, de même qu’une base associative locale (le CAS), est donc parfaitement adapté aux tendances actuelles.

Publications

Centre d’Assemblage et de Services, étude de faisabilité, rapport final. Solar Group (LESO/SGI/Sole Engineering), ENDA., 1998