voarisoa_madagascar

Projet

Appui au Projet VOARISOA – L’environnement et les produits toxiques

Madagascar
Environnement, Santé
1995 – 2000 (Dès 2000, travaux de diplômants)

Partenaire

Organisme: VOARISOA Observatoire (ONG)
Adresse: BP 80
Antananarivo 101
Madagascar
Tél: +261 – 20 22 412 28
fax: +261 – 20 22 412 28
Responsable: M. Solofo Raberahona

EPFL

Institut: Institut des Sciences et Technologies de l’Environnement (ISTE)
Laboratoire de chimie environnementale et écotoxicologie (CECOTOX)
Faculté: Environnement Naturel, Architectural et Construit (ENAC)
Adresse: Station 2, Ecublens
1015 Lausanne, Suisse
Tél: +41 21 – 693 27 29
Fax: +41 21 – 693 57 60
Responsable: Dr. Felippe de Alencastro

Descriptif

La finalité principale du projet VOARISOA (L’Environnement et Produits Toxiques) est de « contribuer à la réconciliation de la population avec son environnement, en prévenant et en atténuant les risques liés à l’utilisation des produits toxiques ». Son objectif principal est que « les conditions-cadres, pour assurer que l’utilisation des produits toxiques soit compatible avec l’environnement, soient améliorées ».

Ce projet résulte d’un accord de coopération où la régie est assurée par la GTZ – Deutsche Gesellschaft für Technische Zusammenarbeit (Office Allemand de la Coopération Technique) avec des fonds provenant de la Coopération Suisse – Direction du Développement et de la Coopération (DDC).
Le mandat du Laboratoire de chimie environnementale et écotoxicologie (CECOTOX) de l’EPFL avait pour objectif l’accompagnement technique des travaux de diagnostics écotoxicologiques menés par le projet à Madagascar.

Les activités de VOARISOA se sont déroulées de 1995 à 2000 avec le soutien de la GTZ et de la DDC. En décembre 2000, le Projet VOARISOA est devenu une ONG ayant le nom de VOARISOA – Observatoire. Il assure son propre financement.

Actuellement, les relations avec l’EPFL se limitent à l’envoi de diplômants de la section Sciences et ingénierie de l’environnement, afin de faire leur travail pratique de diplôme à Madagascar. Sur place, ils bénéficient d’un l’appui logistique de VOARISOA.

Publications

VOARISOA a publié toute une série de rapports d’études, en français et en malgache.

Titres des travaux de diplômes réalisés à Madagascar par des étudiants de l’EPFL:

« Impact environnemental de l’application du DDT intradomiciliaire sur le Haut Plateau à Madagascar « . J.-M. Bigouret. Février 1998.

« La gestion des déchets hospitaliers à Antananarivo – Madagascar ». A. Aucoin. Février 1998.

« Gestion des déchets dangereux et recherche de sites pour l’implantation de décharges contrôlées à Antananarivo, Madagascar ». J. LeSourd. Février 1999.

« Elaboration d’un système d’information à Référence spatiale pour l’exploitation des données de la qualité des eaux du bassin hydrographique d’Antananarivo (Madagascar) ». P. Zeimes. Février 2000.

« Impact des activités humaines sur la qualité des eaux de puits dans la région d’Antananarivo (Madagascar) ». N. Greuter. Février 2001.

« Les polychlorobiphényles (PCBs) dans les huiles de transformateurs à Madagascar ». T. Ramarokoto. Février 2001.

« La gestion des piles usagées à Madagascar ». M. Gfeller Quitian. Février 2002.

« Mise en place d’un observatoire de la pollution pour la ville d’Antananarivo (Madagascar) », Nadia Benani, 2004.

« Evaluation de la qualité physico-chimique des eaux du bassin hydrographique d’Antsirabe (Madagascar) », Pauline Bart, 2004.