CREPA

Projet

/webdav/site/cooperation/shared/images-projets/crepa.jpg

CREPA : Centre régional pour l’eau potable et l’assainissement

Burkina Faso
Génie sanitaire
1988 à ce jour

Partenaire

Organisme: Centre régional pour l’eau potable et l’assainissement (CREPA)
Adresse: CREPA siège
03 BP 7112
Ouagadougou 03, Burkina Faso
Tél: 00226 – 36 62 10 / 11
Fax: 00226 – 36 62 08
Responsable: Cheick Tidiane Tandia, Directeur

EPFL

Institut:

Institut des Sciences et Technologies de l’Environnement (ISTE)
Laboratoire de chimie environnementale et d’écotoxicologie (CECOTOX)

Faculté: Environnement Naturel, Architectural et Construit (ENAC)
Adresse: MA Ecublens
1015 Lausanne, Suisse
Tél: 0041 21 – 693 27 12
Fax: 0041 21 – 693 57 60
Responsable: Prof. Joseph Tarradellas

Descriptif

Le Centre Régional pour l’Eau Potable et l’Assainissement à faible coût (CREPA) est une Institution Inter-Etats regroupant 15 pays de l’Afrique de l’Ouest et du Centre. Son siège est basé à Ouagadougou, au Burkina Faso.

Le CREPA est l’un des cinq Centres Africains du Réseau International de Formation pour la Gestion de l’Eau et des déchets (RIF, connu sous son acronyme anglophone ITN). Ce réseau a été mis en place dans le cadre de la Décennie Internationale pour l’Eau Potable et l’Assainissement(DIEPA 1981-1990).

LA MISSION DU CREPA

Contribuer à l’amélioration de l’efficacité des investissements dans le secteur de l’Alimentation en Eau Potable et de l’Assainissement(AEPA) à travers le développement des technologies appropriées à faible coût et la promotion d’approches participatives dans les processus de prise de décision pour un développement durable. Ses actions s’adressent, en priorité, aux populations à faibles revenus vivant en zones périurbaines et rurales.

ORGANISATION

Le CREPA a démarré ses activités en 1988 à Ouagadougou, au Burkina Faso, au sein du pôle de l’eau, composé de l’Ecole Inter-Etats d’Ingénieurs de l’Equipement Rural (EIER), de l’Ecole Inter-Etats des Techniciens Supérieurs de l’Hydraulique et de l’Equipement Rural (ETSHER) et de l’ex Comité Inter-Africain d’Etudes Hydrauliques (CIEH).

De 1988 à 1992, des centres nationaux ont été mis en place dans l’ensemble des pays membres du pôle de l’eau. Ces centre nationaux étaient logés dans des structures nationales actives dans le secteur de l’eau et de l’assainissement, avec comme chef de file le représentant du pays au sein du pôle de l’eau de Ouagadougou. Cependant, depuis l’adoption du virage en 1993 marqué par la stratégie de développement ascendant, les centre nationaux sont devenus des structures de type associatif ou privé. Ces structures constituent des relais du CREPA-siège pour la diffusion des stratégies et approches dans leurs pays respectifs. Aujourd’hui 10 centres nationaux sont opérationnels dans les pays suivants : Burkina Faso, Mali, Sénégal, Côte d’ivoire, Togo, Bénin, Niger, Guinée Conakry, Guinée Bissau, et Congo Brazzaville.

STRATÉGIE

La stratégie CREPA repose sur trois piliers indissociables pour mener un développement durable. Il s’agit :

  • des technologies appropriées dont la promotion et la vulgarisation sont soutenues par un processus dynamique de transfert du savoir-faire à travers le renforcement des capacités locales
  • de la participation communautaire appuyée par tout un ensemble d’outils d’approches participatives pour aboutir à une implication effective de tous les acteurs endogènes de développement
  • des mécanismes de financement endogènes développés au niveau de la communauté, pour aboutir à l’autofinancement des activités de développement à court terme, et le financement du secteur de l’eau et l’assainissement à moyen et long terme.

L’interaction entre ces trois piliers sur les actions de développement entreprises par les communautés contribue à assurer leur pérennisation. Le CREPA cherche à développer les capacités des structures relais telles que les ONG, les bureaux privés et les associations de base qui sont sur le terrain et constituent les intermédiaires entre les populations et les structures d’appui externe. Leurs actions s’inscrivent dans le cadre des micro-projets appuyés par le CREPA. Ces micro-projets constituent de véritables laboratoires où des processus d’apprentissage structuré sont menés avec les différents partenaires à travers la recherche-action. Les micro-projets sont pour le CREPA des occasions privilégiées pour tester de nouveaux concepts, développer les ressources humaines dans les quartiers périurbains et en zones rurales et faire des recherches dans les domaines socio-économiques et techniques. Cette activité est très développée dans les antennes nationales. Ces appuis sont fournis à la demande et peuvent être de nature logistique, mais aussi technique (formations, encadrement).

Le programme du CREPA s’articule autour de la recherche, la formation, l’information et la communication.

Dans le domaine de la recherche, Le CREPA mène actuellement les programmes suivants :

MICROFIN : Mécanismes de microfinancement dans le domaine de l’approvisionnement en eau potable et l’assainissement

PROGEBOUE : Gestion des boues de vidange

REFAID : Réseaux d’égout à faible diamètre

ECOSAN : Assainissement écologique

Publications

Info CREPA, revue trimestrielle du CREPA