Publication KFPE

KFPE – « Ensemble vers le succès » – L’impact des partenariats scientifiques avec les pays en développement

Cette brochure publiée par la Commission pour le Partenariat Scientifique avec les Pays en Développement – KFPE, présente 12 projets de coopération particulièrement réussis. Par des exemples tirés de la pratique, cette publication montre quelles prestations la recherche transrégionale est en mesure de fournir – aussi à la Suisse.

Cette publication peut être commandée gratuitement auprès de la KFPE ou téléchargée en cliquant sur le lien ci-dessous:

http://www.kfpe.ch/key_activities/publications/success_stories/

Parmi toutes les propositions reçues, 4 projets de coopération EPFL (dont 3 réalisés dans le cadre du fonds DDC-EPFL) ont étés retenus:

2 projets ont été sélectionnés pour figurer dans la brochure:

  • Biosolar-Detox – De l’eau propre grâce au soleil
  • Réseau Suisse de diasporas scientifiques – Migrants qualifiés, des avantages pour le Sud

et 2 projets ont été sélectionnés pour figurer dans l’appendix électronique de la KFPE:

  • COMMON-Sense Net – Sensor Networks for Agriculture in South India
  • An inexpensive method to validate road transport emission inventories – Etude de la qualité de l’air à Bogotà.

 

« Biosolar-Detox » – De l’eau propre grâce au soleil

/webdav/site/cooperation/shared/images-projets/pulgarin1.jpg

Partenaires:
En Suisse: EPFL: Cesar Pulgarin
En Colombie: UniValle: Irma Janeth Sanabria et Norberto Benitez

Résumé:
Des réacteurs construits dans le cadre d’un partenariat de recherche helvético-colombien utilisent l’énergie solaire et des catalyseurs peu onéreux pour désinfecter et dépolluer l’eau. Ils offrent un moyen de prévenir les maladies hydriques, un grave problème de santé.

Messages-clefs:
Le projet Biosolar-Detox a développé et testé au stade du pilote un système de désinfection et dépollution de l’eau peu coûteux, efficace et bien adapté aux régions rurales de pays d’Amérique latine, tels que la Colombie.
Il offre ainsi un moyen de faire face à l’un des plus graves problèmes de santé de ce continemt: les maladies dues à la mauvaise qualité de l’eau.
Il a joué un rôle formateur important, renforcé la collaboration entre la recherche et l’économie régionale et ouvert la voie à de nouveaux projets de partenariats.

 Le projet a été réalisé dans le cadre du fonds DDC-EPFL géré par Cooperation@epfl.

Ce projet a également été présenté lors du congrès annuel de la KFPE en octobre 2009 à Lugano.

Réseau Suisse de diasporas scientifiques – Migrants qualifiés, des avantages pour le Sud

/webdav/site/cooperation/shared/diaspora/http___www.kfpe.bmp

Partenaires:
En Suisse: Cooperation@epfl: Gabriela Tejada, Jean-Claude Bolay, Programme MIGRANT de l’OIT, le SFM, UNIGE, UNIL, l’ONG DePapaya.org
Dans les pays en développement: Institute of Development Studies, Calcutta, Inde. Institute of Political Studies and International Relations, Université Nationale, Colombie. Forced Migration Studies Programme (Center for African Migration and Society). Université de Witwatersrand, Afrique du Sud.

Résumé:
Le marché de l’emploi des états industrialisés absorbe de nombreux migrants qualifiés du Sud. Cette situation de « brain drain » peut comporter aussi des aspects positifs pour les pays d’origine et devenir pour ceux-ci un « brain gain », conclut un partenariat de recherche Nord-Sud.

Messages-clés:
Des recherches sur les diasporas scientifiques devraient être encouragées et leurs résultats largement diffusés, dans le but de tirer un profit optimal de leur potentiel.
Les pays d’origine et de destination doivent jouer un rôle proactif afin de faciliter l’instauration de relations avec les diasporas scientifiques et de les encourager à devenir de véritables partenaires du développement.
Dans les pays d’origine, un environnement et une infrastructure adéquats sont nécessaires pour que les activités des diasporas scientifiques se cristallisent en projets concrets ayant un impact sur le développement socio-économique.

Ce projet est une recherche menée par l’unité Cooperation@epfl.

COMMON-Sense Net – Sensor Networks for Agriculture in South India

/webdav/site/cooperation/shared/images-projets/antenne.jpg

Partenaires:
En Suisse: EPFL: Jacques Panchard, Jean-Pierre Hubaux
En Inde: IISc, H.S. Jamadagni et Chennakeshava Trust, a local NGO

Résumé:
Le but du projet COMMON-Sense Net était de concevoir et développer un outil d’aide à la décision pour la petite agriculture, basée sur des données environnementales collectées par un réseau de capteur sans fil.
Messages-clés :
Les fermiers de l’agriculture pluviale doivent mieux connaître leur environnement pour augmenter leur rendement et réduire leurs risques. Un meilleur contrôle environnemental peut aider la petite agriculture à réaliser ce but.
Cependant, en raison du coût et de la complexité de la technologie, les applications destinées à la recherche appliquée sont plus prometteuses que l’application directe sur le terrain, au moins pour les années à venir.
Les capteurs sans fil ont besoin d’interfaces nouvelles et innovatrices s’ils doivent être utilisés par des non-spécialistes (les personnes sans formation significative dans la gestion de réseau de sans-fil.

Le projet s’est réalisé dans le cadre du fonds DDC-EPFL géré par Cooperation@epfl.

http://www.kfpe.ch/projects/success_stories/electronic_appendix/Panchard.php

An inexpensive method to validate road transport emission inventories – Etude de la qualité de l’air à Bogotà

/webdav/site/cooperation/shared/images-projets/clappier1.jpg

Partenaires:
En Suisse: EPFL: Alain Clappier
En Colombie: UniAndes, Eduardo Berentz

Résumé:
Ce projet avait pour but de mieux comprendre l’origine de la pollution de l’air sur la ville de Bogotà et d’évaluer différents moyens de la faire diminuer. L’utilisation conjointe de modèles de simulations et d’instruments de mesures sur le terrain, nous a permis de développer une méthode d’étude de la qualité de l’air peu onéreuse, particulièrement adaptée aux pays en voie de développement. Cette étude a pu mettre en évidence que le trafic des véhicules lourds diesels (bus et camion) était responsables de la plus grande partie de la pollution de l’air sur la ville. Au vu de ces résultats les autorités locales ont décidé de restreindre la circulation de ce type de véhicules.

Messages-clés:
Ce projet a démontré qu’il est possible de réaliser une étude de qualité de l’air sur une ville pour un cout beaucoup plus réduit que ce qui était utilisé jusqu’alors.
L’étude de qualité de l’air réalisée lors de ce projet a clairement identifié les principales causes de la pollution de l’air dans la ville de Bogotà ce qui a permis aux autorités locales de prendre la décision de restreindre la circulation des bus et d’améliorer les carburants.
La même étude montre que les mesures prises à Bogota pour réduire les niveaux de pollution sont toujours insuffisantes. Seuls une modernisation des véhicules et une amélioration des carburants alliés à une réduction du trafic permettraient  de faire diminuer les concentrations de tous les polluants.

Le projet s’est réalisé dans le cadre du fonds DDC-EPFL géré par Cooperation@epfl.

http://www.kfpe.ch/projects/success_stories/electronic_appendix/Clappier.php