Cahiers de la coopération



Le CODEV publie des études/analyses faisant le point sur un sujet scientifique en rapport avec une problématique de développement. Ces documents sont regroupés dans les cahiers de la coopération:

  • Numéro 8 (décembre 2013): Migration, Scientific diasporas and Development: Impact of Skilled Return Migration on Development in India   Publication conjointe: Cooperation and Development Center at the Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (CODEVEPFL); Institute of Development Studies Kolkata (IDSK); International Migration and Diasporas Study Project at the Zakir Husain Centre for Educational Studies, Jawaharlal Nehru University (JNU); International Migration Branch of the International Labour Office (ILO). Editeurs: Gabriela Tejada et Jean-Claude Bolay

 

 

Numéro 8 (décembre 2013)

Migration, Scientific Diasporas and Development: Impact of skilled return migration on development in India

Publication conjointe : Cooperation and Development Center at the Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne (CODEVEPFL); Institute of Development Studies Kolkata (IDSK); International Migration and Diasporas Study Project at the Zakir Husain Centre for Educational Studies, Jawaharlal Nehru University (JNU); International Migration Branch of the International Labour Office (ILO).    

Numéro 7 (juillet 2010)

/webdav/site/cooperation/shared/publications/cahiers/cah-coop-4-couverture.gif

Electrification Rurale Décentralisée: les leçons de la vallée de l’Ouneine

De Benjamin Michelon, Jacques Dos Ghali, Jean-Claude Bolay, Abdeslam Dahman Saïdi, Ali Nejmi, Mohamed Tamim, Mohamed Tozy, Mohamed Yghir

Le projet d’Electrification Rurale Décentralisée (ERD), réalisé sous forme de recherche-action, a fait l’objet d’un partenariat scientifique entre une université technologique suisse (Ecole Polytechnique Fédérale de Lausanne) et une ONG marocaine (Targa-Aide) rattachée à un institut marocain d’enseignement supérieur (Institut Vétérinaire Agronomique Hassan II).

 

Cette publication propose un témoignage et une réflexion sur ce projet de transfert de technologie. Sont abordés à la fois les enjeux et les méthodes nécessaires à la définition d’une technologie appropriée, les mécanismes d’insertion institutionnelle indispensables à la gestion durable de l’infrastructure ainsi que les problèmes inhérents à la participation de la population dans la mise en œuvre d’une action collective.

Des leçons et des recommandations résultent de cette lecture critique du projet, espérant ainsi faire naître une émulation pour ce type particulier de coopération au développement, mais également pour en assurer un impact durable sur le territoire au profit de ses habitants.

 



Numéro 6 (Décembre 2009)

/webdav/site/cooperation/shared/publications/cahiers/couverture_cahier_6.gif

Capitalisation du projet de réhabilitation des marchés de Mahajanga

Auteur : Benjamin Michelon, avec la collaboration de Juliette Férard


Financé par l’Agence Française de Développement (AFD), ce projet a été mis en œuvre à Madagascar de décembre 2003 à fin décembre 2008 pour un montant de 9,8 millions d’euros. Il a abouti à la réhabilitation de trois marchés (plus de 2’400 places), la mise en place d’un nouveau mode de gestion des marchés et la redéfinition des rapports entre les commerçants et la municipalité.

Réalisée de janvier à septembre 2009, en partenariat avec l’ensemble des acteurs concernés, cette étude de capitalisation du PRMM présente tour à tour le projet dans sa globalité (contexte local, objectifs, acteurs, financements), la démarche méthodologique retenue pour la réalisation de ce travail, une analyse du projet selon trois axes opérationnels (le montage, le renforcement des capacités institutionnelles et la maîtrise d’œuvre sociale et institutionnelle) ainsi qu’une analyse acteur par acteur, incluant la présentation de portraits d’acteurs de terrain.

Au final, cette démarche analytique permet de tirer les leçons de l’expérience. Ainsi, cette étude souligne le fait que la coopération décentralisée est un nouveau partenaire important de l’AFD qui permet l’inscription de l’action de développement dans la durée, la gestion politique du projet et l’apport de compagnonnage de métier avec les acteurs des collectivités locales du Sud.



Numéro 5 (décembre 2007)

/webdav/site/cooperation/shared/pauvrete.gif

La pauvreté urbaine: Un défi mondial

Sous la direction de Françoise Lieberherr et Jean-Claude Bolay

 

Si la pauvreté apparaît comme un thème vaste et universel, la pauvreté urbaine devient un thème urgent et explosif qui surgit au coeur de l’équilibre des économies et des sociétés, développées ou en développement. 
Les articles de cette publication résultent des travaux d’un séminaire sur la pauvreté urbaine réunissant urbanistes, sociologues, politologues, épidémiologistes, économistes, géographes d’Europe, d’Amérique latine, d’Asie et d’Afrique. Dans la préparation de ce thème complexe ont surgi des questions centrales. Qu’est-ce que la pauvreté dans une vision systémique? Comment mettre en évidence les pauvretés comme multidimensionnelles et multi-échelles? Quelles dynamiques sociales spécifiques émergent des quartiers marginalisés? Quelles stratégies de survie ou de résistance mettent en oeuvre les pauvres? Quelles politiques et quels outils institutionnels interviennent pour lutter contre la pauvreté? Les auteurs des textes tentent d’y apporter des réponses, réponses seulement partielles devant l’immensité du thème, réponses modestes dans une «constellation pauvreté» formée par des normes économiques, des politiques publiques, des aides internationales et les capacités créatrices des hommes pauvres et riches.



Numéro 4 (août 2007)

/webdav/site/cooperation/shared/publications/cahiers/cah-coop-4-couverture.gif

Politicas urbanas y convivencia en ciudades de América Latina: Hacia una gestion integral de la ciudad


Sous la direction de Charlotte Boisteau

 

 


Numéro 3 (Septembre 2006)

/webdav/site/cooperation/shared/publications/cahiers/cahier-coop-3.gif

Construire le vivre ensemble: Aménagement urbain et politique de sécurité
Sous la direction de Charlotte Boisteau

 

Building communities: urban planning and security policies
Directed by Charlotte Boisteau

Numéro 2 (juillet 2005)

/webdav/site/cooperation/shared/publications/cahiers/Cah-coop-2-couverture.gif

Ingénierie de crise: vers une culture du risque et de la prévention
De Magali Schmid

Depuis quelques années, le nombre de catastrophes et leur gravité ne cessent d’augmenter. Les crises majeures qui en découlent dans les pays concernés mettent souvent à plat des décennies d’efforts de développement. C’est d’autant plus vrai pour les pays dits du Sud dont la vulnérabilité est nettement plus importante que celle des pays industrialisés. Le 2ème N° des Cahiers de la coopération propose de faire un bilan de la situation et des solutions préconisées tant au niveau international que national. La deuxième partie du travail porte sur une réflexion sur le rôle des scientifiques et des ingénieurs dans cette problématique d’ingénierie de crise. Cette dernière terminologie comprend aussi bien l’amont de la crise, par la gestion des risques, que l’aval par la gestion de crise proprement dite. L’auteure met l’accent sur la nécessaire complémentarité qu’offre l’interdisciplinarité et explore quelques pistes pour un positionnement plus marqué de l’EPFL, que ce soit en termes de recherche ou de formation.


Numéro 1 (décembre 2004)

/webdav/site/cooperation/shared/publications/cahiers/cah-coop-1--couverture.gif

La fracture digitale dans les pays du Sud et les pistes possibles de sa rémédiation

De Pierre Rossel et Olivier Glassey

 

 

A travers cette recherche, les auteurs mettent en exergue le caractère aggravant engendré par le développement des TIC, que ce soit en termes d’inégalités d’accès, de maîtrise et par voie de conséquence de performance économique. Trop souvent, les solutions préconisées visant à remédier à ces inégalités, en fournissant du matériel ou en prodiguant des formations, ne sont qu’un leurre, comme si on s’obstinait à courir derrière un train beaucoup trop rapide. L’originalité de la démarche est de repenser des voies nouvelles, innovantes, ayant comme ambition de combler ce fossé digital entre les riches et les pauvres, et dont la créativité est stimulée par la nécessité de débrouillardise. Mais, les auteurs vont plus loin encore en pensant ces situations comme un formidable laboratoire non seulement pour les pays du Sud mais aussi, de façon plus large, pour le monde entier.